Avant toute chose, je tiens à préciser que je n'ai rien contre les mamans de 30 ans, et pas plus contre les mamans de 40 ans. Avoir un enfant est un choix parmi d'autres qu'on fait, ou non, à un moment donné. Si j'écris cet article, c'est pour expliquer mes propres choix. Notamment celui de mettre en route un bébé avant d'être en CDI, ce qui -je le sais- est une hérésie pour beaucoup.

famille(encore une photo qui date d'un mois...)

Alors pourquoi avoir un bébé jeune ?

... Pour avoir un bébé jeune. Sans raison logiquement explicable, c'est le rêve de beaucoup de jeunes filles, d'avoir un bébé avant 25 ans (quelque part entre devenir chanteuse et aller élever des chèvres dans le Larzac). Et puis le temps passe, les études, les boulots s'enchaînent et on se rend compte que ça arrive vachement vite, 25 ans ! Alors souvent on met ce rêve-là au placard avec beaucoup d'autres. Mais certaines personnes s'y accrochent assez fort pour le réaliser. J'en fais partie (ok ok, j'ai appris que j'étais enceinte deux jours avant mes 25 ans, mais n'empêche que).

... Pour épargner son corps. Comme je le dis souvent, le temps passe et on ne rajeunit pas, ma bonne dame. Plus de jeunesse signifie plus de santé, plus de fermeté, plus d'énergie ("plus", mais avec "plus", ça marche aussi). Plus on est jeune, plus il est facile physiquement de faire des bébés, plus il est facile de s'en remettre et plus il est facile de les supporter au quotidien. Un corps de 20 ans est plus bébé-friendly qu'un corps de 40. Bon, dans mon cas, ça ne s'est pas trop vérifié : mon corps n'a pas du tout aimé le bébé que je lui avais fait dans le dos. Cependant, ça marche probablement dans beaucoup d'autres cas. Si si.

... Pour se consacrer à sa carrière. Oui, ça peut paraître paradoxal, mais dans ma tête, ça ne l'était pas du tout. L'employeur, contrairement à notre corps, n'est pas super bébé-friendly (je parle en connaissance de cause puisque mon CDD n'a pas été renouvelé après l'annonce de ma grossesse) (bon, c'est peut-être aussi parce que je vomissais en salle de pause, que je tombais dans les pommes devant les clients et que j'ai eu quinze jours d'arrêt-maladie pour épuisement). La solution ? Se débarasser du problème bébé avant d'être unie à la vie à la mort à un employeur. Ce qui est fait n'est plus à faire. Du moins pas à refaire avant deux ou trois ans.

... Pour être un parent cool. Logique : plus on est proche de son enfant par l'âge, mieux on le comprend. Même si on sait bien qu'en fait, la sévérité est inversement proportionnelle à l'âge du parent. C'est une fille avec un petit frère de 7 ans qui mange des glaces avant, pendant et après chaque repas qui vous le dit (des glaces fusées exclusivement, mais juste le haut et le bas, pas la partie orange du milieu). La sérénité et la patience, ce sont des choses qui s'acquièrent avec l'âge, quand on a dépassé la crainte du qu'en-dira-t-on. Du coup, le jeune, c'est plutôt un parent à cran et bien relou. Mais qui s'habille chez H&M.

... Pour compléter sa famille. Tout le monde n'est pas Bridget Jones (je le dis sans mépris aucun pour les célibataires endurcies : j'ai moi-même traversé un désert sentimental pendant dix-neuf ans) (à 19 ans, va savoir pourquoi, je me suis soudainement mise à pécho du mâle en pagaille). Il n'est pas rare qu'entre 18 et 25 ans, on cumule déjà pas mal d'années de vie commune avec notre bien-aimé. J'avais 20 ans quand j'ai rencontré Papa-chat et quand j'en ai eu 25, cela faisait donc déjà cinq ans que nous étions ensemble (et là on comprend pourquoi j'ai eu 18 en maths au bac) (littéraire, le bac, hein). Faire un bébé au bout de cinq ans, rien de plus normal, non ?

Alors n'hésitez plus ! Vous êtes jeune, dynamique et en mal d'aventures ? Devenez parents !

Vous êtes ici...

alcool-fete(source)

Vous pourriez être là !

parents-epuises(source)

Rejoignez-nous vite !

(Allez, soyez sympa, quoi, on manque cruellement de vie sociale !)