15 décembre 2015

Je ne veux pas le meilleur pour mon enfant

Et quand je ne dis ça, je ne parle pas des couches les plus chères et des habits les plus luxueux, non. Quoique. Comme tout le monde, je préférerais que les fesses de ma fille reposent dans les couches les plus souples, douces et agréables possible, plutôt que des couches de marque distributeur. Et que ses vêtements, fabriqués en France par des couturiers émérites, me fassent mes trois enfants, plutôt que de peiner à me faire un mois parce que fabriqués en Chine par des ouvriers sous-payés. Mais bon, on comprendra aisément, je pense,... [Lire la suite]