28 mars 2017

La lune de miel

Non non, je ne vais pas vous parler de notre lune de miel à Papa-chat et moi, que j'ai très concrètement passée entre notre lit et les toilettes, à dormir (vous pensiez à quoi ?) et à vomir (#jesuisunbonparti), mais de Choupie en ce moment.  Je ne sais pas, ça doit être un truc cyclique, car il y a un an environ, je vous parlais d'adorable two, et cette année, je pourrais vous parler d'irresistible three (en référence à l'horrible three dont on entend de plus en plus parler). Bon, je sais que son papa n'est pas forcément... [Lire la suite]

17 mars 2016

L'adorable two

Bien avant que j'aie moi-même un bébé, quand on me demandait l'âge que je préférais chez un enfant, je répondais 2 ans. A l'époque, je ne connaissais évidemment pas ce qu'on appelle le terrible two, c'était juste une question de mignonnerie. Un petit de 2 ans, c'est un gros bébé ou un enfant miniature. Ça trottine sur ses pattes courtes, ça baragouine du presque français, mais ça a encore des joues toutes rondes et une silhouette potelée. C'est actif comme un enfant, fusionnel comme un bébé. Bref, vu de l'extérieur, c'est juste à... [Lire la suite]
08 novembre 2014

10 choses folles que je fais (souvent) depuis que j'ai un bébé

C'est marrant, le quotidien. C'est tout plein de petites choses tellement habituelles qu'elles finissent (presque) par nous paraître normales. Mais quand on y réfléchit deux minutes, on se rend compte que, vue de l'extérieur, on doit avoir sacrément l'air d'une folle ! Petit aperçu de ce que je peux faire pour que ma Chérie-chat ne se sente pas abandonnée par sa môman : 1) Je dors seule avec mon bébé le matin. Vers 6h, de guerre lasse, après un troisième réveil en deux heures, je couche Choupie dans notre lit et Papa-chat va se... [Lire la suite]
26 juin 2014

Maternelle

J'ai toujours imaginé que je serais une mère abominable. Cela peut sembler paradoxal dans la mesure où le grand but de ma vie a toujours été de devenir mère. Peu m'importait mon travail, mon lieu de vie, et peut-être même mon conjoint, du moment que je savais qu'un jour je mettrais au monde un mini-moi. Pour qui, pourtant, j'étais sûre d'être un fléau. Qu'on le veuille ou non, les parents ont eu une influence considérable sur la personne que deviennent leurs enfants. Des parents angoissés font des enfants stressés, des parents... [Lire la suite]