Julia de Rose comme trois pommes avait écrit un beau billet il y a quelques jours pour oublier les mauvais moments dont on parle trop souvent (nous parents fatigués) au profit des chouettes moments dont on ne parle pas assez. Quoiqu'on ne m'ait rien demandé, je me prête également à l'exercice. Voici donc tous les moments qui m'emplissent le coeur d'amour maternel :

- quand Papa-chat rentre du travail et que Choupie-chat piaille de joie,

- quand elle est dans les bras de son père et qu'ils sont tellement beaux tous les deux,

choupie-papa

(oui, c'est une photo de la même série que celle de la dernière fois, mais Choupie est actuellement malade et "quand elle est agonisante" ne fait pas partie de ma liste)

- quand elle marche et marche encore (même si ça fait un mois maintenant, c'est toujours aussi émouvant),

- quand elle serre ses petites cuisses autour de ma taille quand je la prends dans mes bras,

- quand elle essaie de nous faire croire qu'elle sait parler et qu'elle nous fait la conversation "bada tata naga dada ?",

- quand elle dit "Maman", voire "ma maman" (même si je ne suis pas sûre qu'elle sache encore ce que ça veut dire),

- quand elle pousse des petits cris aigus en essayant de toucher les chats (qui se sauvent bien évidemment dans le sens inverse, les oreilles rabattues sur la tête),

- quand elle sourit et que je vois ses adorables petites dents du haut,

- quand elle tend sa petite joue pour qu'on y fasse des bisous... ou des prouts de bouche,

- quand on me dit qu'elle a de beaux yeux (même si je ne peux m'empêcher de râler intérieurement, car on ne me dirait jamais cela s'ils étaient bruns),

- quand on me dit qu'elle est précoce (ouh le vilain orgueil maternel !),

- quand elle réclame de la pizza ou de la glace et qu'elle a l'air de trouver ça super bon,

- quand elle fait des bêtises rigolotes (faucher des gâteaux au chocolat et s'en mettre partout, basculer dans la caisse à recyclables en essayant de prendre un prospectus, etc.),

- quand elle est toute contente parce qu'on va se promener,

- quand elle est habillée avec des vêtements que j'aime et que je la trouve trop mignonne,

- quand je la déshabille le matin ou le soir et qu'elle est toute rose et potelée,

- quand elle joue si sérieusement dans son bain,

- quand elle sort de la douche et que ses cheveux sentent bon le propre,

- quand je mets mon nez dans son cou et que ça sent bon le bébé,

- quand elle blottit sa petite tête tout contre moi pour faire un câlin,

- quand elle est sur mes genoux et qu'elle est toute calme,

- quand je lui raconte une histoire et qu'elle tourne les pages,

- quand elle tète en jouant avec mes doigts,

- quand elle s'endort dans mes bras alors que je regarde une bonne série,

- quand je la trouve debout dans son lit tout sourire.

Et aussi, on ne se refait pas :

- quand elle joue toute seule sans nous solliciter,

- quand son père s'en occupe,

- quand elle fait une sieste de plusieurs heures,

- quand elle dort dans son lit,

- quand on a réussi à la confier et qu'on peut aller faire un tour rien que tous les deux (ce qui arrive environ une fois tous les quatre mois).

Voilà, vous savez tout (ou presque, cette liste n'est sans doute pas exhaustive). Ma fille, c'est probablement la reine des chiantos, mais sans elle notre vie serait beaucoup moins belle !